Tag Archives: leslie coutterand

Her name is Crazy…

18 Juil

Nous sommes mi Mars 2012, Emmanuel Pampuri ( pampuri’s blog, les Machineurs et TRACTOfilm ) me propose de partir avec lui au NAB ( salon des nouvelles caméras ) à Las Vegas pour couvrir l’évènement et faire des petits modules d’émissions sur les nouvelles sorties de l’année. Mi- Mars 2012 et 11 secondes plus tard, je sais que je pars aux States et je fais la danse du mec content ( cela consiste à effectuer des petits sauts et  secouer les bras dans pleins de directions différentes. Il s’agit d’une technique Japonaise d’extériorisation maitrisée ).

Mi-Mars plus 1 jour :

Ext. Jour – Une terrasse d’un café Parisien.

Loïc : C’est con de partir là bas sans tourner un truc !

Arnaud : Ben ouais … Et ben je pars avec toi et on tourne un court !

Loïc : Cool !

Arnaud: Cool !

Loïc : Regarde la meuf là !

Arnaud : Ta gueule c’est pas dans le script ça !

A moins d’un mois du départ, nous n’avions rien si ce n’est l’idée de faire un film, en Anglais de préférence parce que c’était la bonne occasion.

En même temps que l’on cherchait une idée de scénario, nous avons entamé les recherches de comédiens qui vivaient sur place car pas de budget pour payer des billets d’avions. Grâce aux amis ( Jean Fornerod et Maureen Friestedt ) nous sommes tombés sur Zack Zublena et Leslie Coutterand, deux comédiens assez fous pour accepter de faire un film sans budget et sans avoir le scénario.

Le scénario était une étape chiante pour ce projet, à trois semaine du départ nous n’avions rien de bien, rien qui nous motivait vraiment . Grands moments de doutes devant la feuille blanche. Et puis un soir, une idée ! Et si on faisait un film basé sur le désert plutôt que Vegas, une rencontre de gens pommés mais pas dans une ambiance noire, plutôt sous le soleil !? A partir de là, « Her name is Crazy » a été écrit en trois jours, la dernière semaine avant le départ.

Je ne vais pas raconter la fois où on a raté notre avion, parce que c’est assez ridicule… 🙂

LE TOURNAGE :

Leslie et Zack sont arrivés le Lundi soir, après 4 heures de route qui sépare Los Angeles de las Vegas . On ne peut pas perdre de temps car ils doivent repartir le mercredi en fin de matinée, donc on tourne les scènes de la chambre d’hôtel.

Dans cette scène, on est sensé avoir une prostitué, cependant, trouver une comédienne qui accepte de venir jouer le rôle d’une pute juste pour une scène dans un court métrage sans budget et sans équipe, ben c’est pas facile … La vieille du tournage, nous étions prêt a remanier cette scène de façon a zapper la prostitué faute de mieux mais Zack nous avait passer le contact d’un réalisateur sur Vegas, Christian. Grâce à lui, nous avons eu notre assistant et ange gardien Nick, le propriétaire de la voiture dans le film et une Comédienne qui est en fait Scripte dans la vie mais qui était prête à nous rendre service pour cette scène.

Imaginez le contexte :

Nous sommes à Vegas, il est environ 20h, il fait nuit et nous sommes dans un hôtel disons… un peu « cheap ». Zack est en caleçon dans le lit, Nick s’essaye à la prise de son ( bon, on se rendra compte par la suite qu’il n’est pas vraiment ingé son … 🙂 ) et Arnaud et moi sommes sur le qui vive. Karissa débarque dans cette ambiance un peu « glauque », elle ne connait personne, elle n’est pas comédienne et elle doit jouer une pute avec 4 mecs dans une vieille chambre d’hôtel… évidemment, arrivera un moment où elle devra enlever au moins son haut et son soutiens gorge mais elle ne le sait pas encore…. nous oui ….

Le premier « Action » retenti, elle joue et bien ! nous voilà soulagés… Reste le contre champs à faire, celui où on ne peut pas triché sur la nudité… Surprise ! Elle est d’accord et accepte même que je me mette en face d’elle, seins nus. Merci à elle d’avoir jouer le jeu jusqu’au bout !

Zack enchaine avec sa scène de suicide, un one shot ( une prise ), il finira même par casser une bouteille dans la chambre et il nous faudra 30 bonnes secondes avant de dire quelque chose après cette scène. Un joli moment de cinéma comme on les aime !

On peut aller manger, ce tournage s’annonce bien !

Tout le monde est fatigué, il est 23h30 et on se motive tout de même pour tourner les plans de Zack dans le casino ( le générique ) . On tourne environ 45 minutes, il est 1h du matin, on part à 7h00 pour profiter de la lumière du matin dans le désert.

Arrivé à la chambre d’hôtel, on dérushe, et surprise ! La dernière carte a buggée, impossible de retrouver les images du soir dans le casino…

MARDI:

On doit s’arrêter pour louer une deuxième voiture, je vous passe les détails mais c’est pas possible faute de permis de conduire etc…, on aura perdu 3 heures et on décide de partir a 4 dans la même voiture, tant pis ce sera en mode « Guérilla » jusqu’au bout .

Il est 11h, on roule en direction de Valley of Fire, et on shoot sur la route, on ne perd pas de temps. Il fait de plus en plus chaud, pas de clim’ dans la voiture et on laisse les fenêtres fermées pour le son. Leslie et Zack sont vraiment dans leurs personnages, ils proposent pleins de choses, on s’amuse et les plans s’enchaînent, jusqu’ici tout va bien.

On est en train de shooter les derniers plans de la rencontre entre Crazy et Mister Angry quand un Ranger débarque avec son joli pick up pour nous dégagez. Interdit de tourner sans autorisations. Il part, on finit quand même en faisant comme si on prenait des photos avec le 5D. Après un dérapage de la voiture, il décide qu’il n’est pas assez con pour se rendre compte qu’on filme donc on se casse vite.

Tout se déroule bien, on tourne les derniers plans vers 18h00, le soleil commence à tomber et Nick commence à s’impatienter car d’une, on est debout depuis 6h du matin sous le cagnard et de deux, il veut éviter de se retrouver en plein milieu du désert en pleine nuit, c’est pas très conseillé à ce qu’il parait !

On arrive à Vegas vers 22h, direction douche puis resto . On est tous morts de fatigue mais il nous reste les plans de casino à faire, ceux qu’on avait déjà fait la vieille mais qui n’ont pas marché… On finit vers 1h du matin, il nous reste environ 2 heures à dormir car départ à 5h30 pour chopper un levé de soleil… pourquoi on fait des films, à quoi ça sert ? pourquoi se faire tant de mal alors qu’on pourrait être à la piscine avec un cocktail à la main !

Quelques heures plus tard, nos corps se retrouvent en bas devant la voiture et nos cerveaux sont restés sous la couette bien au chaud . On roule en direction de Red rock valley, le jour se lève et les nuages avec… put** de temps de M*** ! Il pleut un peu, ce qui n’est pas arrivé depuis 1832 là bas ( oui j’exagère 😉 ). On tourne, tous fatigués mais la scène s’y prête car dans le film nous sommes le matin et ce qui arrive est un peu triste … très triste… enfin bref !

Séquence émotion, temps de merde mais on se rendra compte que ça colle parfaitement à la scène donc tout va bien.

Il est environ 10h00 du matin, clap de fin, on est tous crevés mais contents d’avoir réussi à tout faire… A ce moment là on ne le sait pas encore, mais on vient de tourner un court métrage de 19 mn en 24 heures avec un budget ridicule…

Voilà la bande annonce  :

Et le Making Of :