Tag Archives: gh1

Quand les GH1 se mettent a rider !

19 Jan

Voilà une nouvelle année qui commence bien !

En ce debut d’année 2010, j’ai eu la chance de partir pour une semaine de tournage à Valfréjus, une station de ski située dans les Alpes, dans le cadre d’un rasemblement de

speed riding .

speed riding

speed riding

C’est à Olivier MORALES de PXL prod que je dois ce séjour, un grand merci à lui pour m’avoir fait confiance ainsi qu’à Stephane BESSONAT et Hérik MEYER pour m’avoir aussi bien accueilli dans l’équipe !

Nous sommes parti à 4, avec 2 GH1, une Sony Z1 et une paluche sony pour les plans embarqués.

La consigne était claire, faire de la belle image et s’éclater ! Le rdv était fixé Lundi matin, 210 km et 16 lacets plus tard, nous nous retrouvions sur les pistes de Valfrejus .

Dans l’ensemble, tout c’est très bien déroulé, d’un point de vue technique, les GH1 ont su s’adapter au conditions extrêmes (froid, humidité, condensation etc…) sans aucuns soucis contrairement à la Z1 qui se déchargeait très vite. Le seul souci fu de passer du très froid au très chaud en peu de temps, la buée s’installe alors sur l’objo… il faut donc prendre soin de laisser l’appareil dans sa sacoche pour qu’il puisse se « réchauffé » doucement .

L’essentiel du tournage s’est déroulé en 2 journées car on dépendait de la météo.

Notre commanditaire et notre contact sur place était Helga, présidente de  » com’in green « ,  une cliente pas comme les autres de part son regard créatif et impliqué et surtout, de part sa bonne humeur communicative qui nous a permi de travailler dans une super ambiance ! merci Helga ( et Big up à toute l’équipe d’animation aussi ! ).

Ce tournage avait aussi comme but de « tester » l’équipe HDSLR pour les commandes futurs , le fait de passer une semaine à 4 dans un studio d’environ 15 m2 nous a permis de nous connaitre et de savoir si nous pouvions retravailler ensemble sur d’autres projets.

Pour le matériel, cela nous a confirmé que le GH1 pouvait être utilisé pour des évènements sportifs et que nous sommes encore loin d’avoir atteint ses limites .

BILAN :

Des superbes images ont été tournées et surtout, je suis fière de vous faire savoir que je fais dorénavant parti de PXL production .

Oliver McWallas " Une légende est née "

Oliver McWallas " Une légende est née "

Un premier teaser est en cours de montage, je vous tiendrai informés sur ce blog !

Publicités

Mon WORKFLOW

16 Déc

J’ai reçu, depuis quelque temps, pas mal de questions à propos de mon « Workflow » ( façon de travailler) alors je me suis dis que le mieux à faire, ben c’est de vous le partager ici !!!

Je suis sur mac, je travaille sur un Imac 24″ avec 2,4 ghz et 4go de ram.

mon logiciel de montage préféré c’est Final cut pro, je le trouve simple, epuré et surtout efficace et stable.

J’ai, depuis 2 mois, eu la chance de trouver final cut studio 3 sur un siège de métro… ne trouvant pas le propriétaire, je me suis permis de le garder et de m’en servir…. 🙂

Final Cut Studio 3

Final Cut Studio 3

Vu que je ne monte que très rarement directement après avoir filmé, je commence toujours par faire une image de disque de ma carte SD avec l’utilitaire de disque. Ainsi, je suis sûr que mes données sont sauvegardées et que je peux effacer mes cartes.

Ensuite, quand vient l’heure du montage, je monte mon image de disque, j’ouvre Final cut pro et je vais dans « lister et transférer », je fais mon acquisition en proress LT (Light) et je laisse final cut s’occuper du reste.

Une fois le transfert fini, je vais vous dévoiler un GRAND SECRET, qui risquera de mettre ma carrière en jeu et donc, votre vie par la même occasion… Je mets mon dossier dans Imovie !!!

Oui, Imovie, ce petit logiciel pour les néophytes !!!

Le truc que j’adore avec Imovie, c’est le systeme de visionnage des rushes et la sélection… on glisse la souris sur le plan, et on y prend que ce dont on a besoin… je fais donc toute ma sélection de plan avec Imovie, puis j’envoie mon projet à Final cut pro via XML… c’est rapide et pas besoin de rendu…

Voila qui me fait gagner énormément de temps !!! vous imaginez pour un film de mariage, j’ai en moyenne 3h30/4h00 de vidéo…. et le plus gros boulot, c’est de piocher parmi ses 3 ou 4 heures les plans les plus intéréssants… avec Imovie, j’ai juste à « survoler » mes rushes.

Une fois dans final cut, je fais mon montage, je rajoute des fois un modèle de MOTION 3, pour la présentation et j’envoie le tout à APPLE COLOR pour l’étalonnage, pareil, en XML.

une fois l’étape de l’étalonnage finie, j’exporte de final cut et mon chef d’oeuvre est prêt !!!! lol

Voilà, je complèterai cet article selon l’évolution de ma façon de travailler, surtout que j’ai appris aujourd’hui même une très grande nouvelle, SMOKE vient de sortir pour Mac, c’est un logiciel qui réuni les fonctions d’after effects, apple color et plus encore et qui travaille avec Final Cut en XML… donc je vais me pencher dessus et je vous ferai part de mon avis…

Pour en savoir plus sur SMOKE et télécharger la version d’évaluation d’un mois, c’est ICI . « source yakyakyak.fr »

smoke 2010 mac auto desk

smoke 2010 mac auto desk

n’hésitez pas à me faire part vous aussi de vos avis !!!!

Pampuri's trip…et le monde du GH1.

15 Déc

Pour ceux et celles qui ne le connaissent pas, Mr Emmanuel PAMPURI est un réalisateur/monteur/producteur et tout ce qui fini par « eur » dans la vidéo… C’est un peut notre philip BLOOM national !

La semaine dernière, il m’avait proposé de couvrir un concert avec mon gh1, il y aurait Lui, Herik MEYER et Arnaud HAUTEROCHE, tout ce petit monde équipé de …. gh1 !!!

En gros, une captation de concert avec 4 gh1 et un GF1 sur pied en plan large…

Bref, comme vous vous en doutez, j’ai bien sûr accepté avec plaisir l’offre d’autant plus que cela me permettrait de rencontrer du monde et de vor comment se passe une capta avec plusieurs APN… et quelle belle surprise !

Il s’agissait du concert de PROHOM, groupe lyonnais dont Philippe (Alias Philou pour les intimes) était le chanteur.
Sur le myspace, je n’étais pas emballé, sans plus… mais une fois sur scène, les chansons ont pris une toute autre dimension, grâce au talent de comédien de Philippe, accompagné des rires du public et sans oublier du travail d’artiste réalisé sur les jeux de lumière…
Le « Show » avait lieu sur la scène du Marché gare, à Perrache (Lyon), décoré pour l’occasion de grosses lampes industrielles, j’y ai trouvé une super ambiance, un air de « comme à la maison » comme on en voie rarement dans les concerts…une valeur sûre pour une bonne soirée!

Le RDV était fixé à 17h00, Emmanuel, comme tout artiste qui se respecte, arrive a 17h26, 16 secondes et 3 tonnes de matos …
Ensuite, petit briefing, c’est la 1ère fois que je « bosse » pour quelqu’un dans la vidéo, je me met en mode « sérieux » et je fais les réglages demandés :

 » on se met en 720p, iso max 800, shutter max 1/50, 1/25 c’est parfait, balance **** (je me rappel plus du nom, c’est l’icone de l’ampoule ok!) et puis voila.
Moi, je suis posté côté jardin de la scène (c’est le terme technico-ingénieux que les mecs ont inventés pour se la péter à l’époque, en fait c’est côté gauche quand on est face à la scène) et je dois prendre un grand angle:  » pas de plans serrés loïc » (merde, je peux pas prendre mon cailloux préféré, le 50mm…).

Bon ok, c’est noté j’enregistre et je me motive d’avance… faut assurer, y’a des pros !

Après ça, nous sommes invités au resto, merci Emmanuel !

20h00, on prend nos places, la salle est petite, il va y avoir du monde alors faut pas se faire griller les gâches !

20h48 ça commence, silence on tourne!!!

23h16, le concert se termine sous un tonnerre d’applaudissements bien mérités et avec une épaule, un dos et un bras en moins…. plus de 2 heures de concert qui m’aurons coûtées chères!

Dans l’ensemble, ça c’est bien passé, après un visionnage rapidos des rushes, je suis un peu déçu des bougés, je pensais avoir été plus stable que ça…

Y’a plus qu’à attendre les retours du patron et on lui souhaite bon courage pour le montage….!